Sélectionner une page
Accueil » Actualités » La Dame de Beaupréau de retour chez elle

La Dame de Beaupréau de retour chez elle

Ce vendredi 2 avril, dans le hall du siège de Mauges Communauté à Beaupréau-en-Mauges, a été inauguré le retour de la Dame de Beaupréau, une reproduction de la statue en Grès découverte sur la commune en 1998.

Afin de mieux connaître le patrimoine du territoire des Mauges, de participer à sa conservation, à sa valorisation et à sa transmission, et ce de manière durable, Mauges Communauté a lancé sur son territoire, avec le concours de tous les acteurs locaux concernés, une « démarche patrimoniale ». L’installation de la Dame de Beaupréau, en tant qu’objet de patrimoine, au cœur de la Maison de Pays, s’inscrit ainsi comme le symbole de cette démarche.

L’histoire de la Dame de Beaupréau

La statue originale a été découverte en 1998 lors de travaux agricoles sur la commune de Beaupréau. Elle a tout de suite représenté un intérêt national pour la science et a donc été récupérée en 2000 par le Musée d’Archéologie Nationale de Saint-Germain-en-Laye.

Mais comme l’explique M. Olivier Gabory, secrétaire du RABLE (Recherches Archéologiques dans le Bassin de la Loire et de l’Èvre) : « Nous avons eu l’impression que cette statue avait été « volée » au territoire, que nous en étions dépossédés. ».

Une demande a donc été faite pour obtenir un fac-similé de cette statue afin qu’elle puisse être exposée sur les lieux de sa découverte. Cela a demandé beaucoup de temps, mais plus de vingt ans après son départ, la Dame de Beaupréau est aujourd’hui de retour chez elle, et pour le plus grand bonheur des passionnés d’histoire locale et de patrimoine.

« Elle ne peut pas être ailleurs qu’ici ! […] Elle restera au cœur de la Maison de Pays, car c’est le cœur des Mauges. » a expliqué le président de Mauges Communauté, M. Didier Huchon. « 21 ans après, elle revient chez nous, et j’en suis vraiment très heureux » s’est également exprimé M. Yves Naud, membre de l’association d’histoire locale, le GRAHL, de Beaupréau.

Une statue exceptionnelle

Si la réplique de la Dame de Beaupréau est plus légère, l’originale pèse, elle, 7,5 kg. Cette statue, datée de la Tène récente – IIe siècle avant Jésus-Christ, comporte des particularités qui la rendent unique et contribuent à son rayonnement au-delà de Beaupréau et du territoire des Mauges.

Elle possède notamment un bracelet au poignet gauche, un brassard au-dessus du coude droit et un anneau autour du cou ; des attributs donnés aux personnages vénérés. De plus, cette statue était destinée à être fichée dans le sol afin de marquer un site d’importance.

Olivier Gabory précise qu’ « on n’en sait pas plus » sur cette statue, « qu’on n’a aucune information sur la couche archéologique à laquelle elle a appartenu ». Étant donné que le grès est présent naturellement à Beaupréau, « on peut supposer que la pierre peut être locale, mais il est difficile de savoir si la statue a été sculptée sur place » poursuit-il.

Le secrétaire du RABLE conclut en rappelant qu’il existe un « vrai patrimoine dans les Mauges » et que « cette statue en est la preuve ». Désormais exposée de manière permanente dans le hall de la Maison de Pays, la Dame de Beaupréau a, enfin, retrouvé le chemin des Mauges.